Le droit et les enfants

Une alliance entre le droit et la pédiatrie sociale

Dre Marie-Camille Duquette - C’est avec joie que j’ai accepté d’être porte-parole pour la marche annuelle soulignant l’anniversaire de la Convention relative aux droits des enfants qui a eu lieu le 20 novembre dernier. En étant pédiatre au Centre de pédiatrie sociale de Québec, je côtoie régulièrement des enfants et des familles en situation de vulnérabilité dont les droits sont trop souvent bafoués. Les iniquités sociales dont ils sont victimes ont un impact direct sur leur santé et plusieurs autres aspects de leur vie.

Étant aussi pédiatre à la Clinique Pédiatrique de Ste-Foy, je rencontre des enfants de tous âges. Leur cheminement, leur force et leur joie de vivre m’impressionnent toujours. Qu’ils soient au début de leur parcours de vie ou en problématique de santé, c’est avec passion que j’interviens auprès d’eux.

De plus, j’ai la chance d’être mère de trois jeunes enfants. Les voir grandir jour après jour est le plus grand des bonheurs ! En tant que mère et médecin, la Convention relative aux droits des enfants me tient réellement à cœur.

Comme société, nous devons donner priorité aux enfants, en plaçant leur meilleur intérêt au centre de nos décisions. Nous avons tous la responsabilité de s’assurer que leurs droits soient respectés et qu’ils se développent à leur plein potentiel.  Prioriser les enfants, c’est investir en l’avenir.

Selon la Convention relative aux droits de l’enfant :

  1. Les enfants naissent égaux en droit
  2. L’intérêt supérieur de l’enfant gouverne les décisions qui le concernent
  3. L’enfant jouit de libertés et des droits civils
  4. La communauté entière doit s’impliquer auprès des enfants pour soutenir leurs familles
  5. L’enfant naît et grandit en santé
  6. L’enfant s’instruit, s’amuse et s’ouvre sur le monde
  7. L’enfant a le droit d’être protégé sur tous les plans.